Actualité L'ensemble Le chef Concerts Répertoire CDs Extraits musicaux Les Amis de la Sestina Presse Contact English
Banner

L'Album de Marguerite d'Autriche

Commande du CD

Description du CD

Femme d'Etat et de culture, Marguerite d'Autriche possédait une bibliothèque déjà célèbre de son vivant. Pour ce qui est de la musique, on y trouve deux manuscrits importants, tous deux des chansonniers : l'Album et le Chansonnier de Marguerite d'Autriche.

Magnifiquement enluminé, l'Album a probablement été constitué pour et sous la supervision de Marguerite. Il contient 58 oeuvres, dont la plupart sont des chansons françaises. Les compositeurs représentés sont les plus grands musiciens flamands de l'époque : Josquin Desprez et Pierre de la Rue entre autres.

Née à Bruxelles en 1480, Marguerite est la fille de l'Empereur Maximilien Ier et de Marie de Bourgogne. Elle fut régente des Pays-Bas dès 1507, pour le compte de l'Archiduc Charles, le futur Charles Quint, dont elle était la tante. Sa cour résidait à Malines. Son existence s'est déroulée dans une période politiquement troublée, où les Etats de Bourgogne commencent à perdre de leur superbe. D'éducation plutôt française, Marguerite était sensible à la poésie et à la musique.

A la fin du XVe siècle, la tradition des chansonniers est bien établie. Les puissants y font consigner leurs oeuvres musicales préférées, pour ensuite les faire exécuter pour leur plaisir. L'Album de Marguerite est un des plus beaux exemples de chansonniers qu'on ait conservés.

Sa tonalité générale est toutefois particulière, dans la mesure où beaucoup de ses textes sont mélancoliques où s'en approchent. Les commentateurs y voient un reflet de la vie difficile de Marguerite, émaillée de deuils répétés. Il contient essentiellement des chansons de cour, dont la forme principale est au tournant du siècle encore le rondeau.

Le compositeur le plus représenté dans l'Album est Pierre de la Rue : on y dénombre au moins quinze pièces de lui. Né vers 1460 probablement à Cambrai, il passa une grande partie de sa carrière au service de Maximilien, Philippe le Beau, Marguerite d'Autriche et Charles Quint. Il bénéficia de la protection particulière de Marguerite et est le seul musicien de son temps qui puisse, pour la noblesse de l'écriture et la variété de l'expression, être placé au côté de Josquin Desprez. Il est l'auteur de messes, de motets et de chansons françaises.

L'Ensemble La Sestina se propose d'interpréter un choix représentatif du contenu de l'Album. Ainsi, on entend une quinzaine de pièces. D'une part, des chansons françaises de trois à six voix, soit mélancoliques, soit plus légères. Parmi les pièces mélancoliques, relevons la célèbre chanson Plaine de duel à cinq voix de Josquin. Combinant éléments canoniques et simplicité d'écriture, elle parvient à créer un climat et une émotion d'une tristesse intimiste. Parmi les pièces plus légères relevons la chanson Autant en emporte le vent à quatre voix de Pierre de la Rue. Son écriture fait alterner avec grâce des duos qui se répondent et des tutti. D'autre part, trois pièces en latin, sacrées ou profanes, sont également chantées. Une des trois est le motet dédicatoire à la Vierge Marie placé au début de l'Album. Il s'agit d'un magnifiqueAve sanctissima Maria à 6 voix d'attribution incertaine.

Huit chanteurs donnent vie à ces pièces en alternant les combinaisons. De plus, un luth accompagne quelques-unes d'entre elles.

Quatorze chanteurs se produisent a cappella, soit en formation chorale, soit en ensembles de solistes.

Retour au répertoire de La Sestina

Retour à l'accueil

Bandeau

Concerts

 

Thomas Crecquillon – Compositeur au service de Charles Quint

01.10.2016 à 20h15 – Collégiale de Neuchâtel

02.10.2016 à 17h00 – Lausanne, Eglise de Villamont

14.10.2016 à 20h15 – Genève, Eglise luthérienne

Dernier CD CD Angel's Voice

Francisco Guerrero
The Angel's Voice
DHM, Sony Music, 2011

©2014 Ensemble La Sestina. Tous droits réservés.