Actualité L'ensemble Le chef Concerts Répertoire CDs Extraits musicaux Les Amis de la Sestina Presse Contact English
Banner

Les voies de la Polyphonie

Dans ce programme, l'Ensemble La Sestina se propose de donner environ une heure de musique polyphonique du XVIe siècle entièrement a cappella. En effet, à l'époque, le chant sans instrument est une des possibilités d'exécution du répertoire. Le témoignage le plus célèbre que nous possédons de cette pratique est celui de la Chapelle Sixtine, où, de façon tout à fait exceptionnelle et unique pour le XVIe siècle, la polyphonie était toujours exécutée sans instrument (d'où d'ailleurs l'expression a cappella, c'est à dire « à la façon de la Chapelle Sixtine »).

Malgré cette restriction que l'Ensemble s'impose, le programme cherche à être varié, tant au niveau des oeuvres choisies que des effectifs vocaux qui leur donnent vie.

On y entend aussi bien des mouvements de messe, des motets que des chansons françaises. Trois compositeurs sont particulièrement représentés : Josquin Desprez (v. 1440 - 1521), Tomás Luis de Victoria (1548 - 1611) et Roland de Lassus (1532 - 1594), bien connus des manuels d'histoire de la musique, mais encore trop peu entendus. Mentionnons, entre autres, de Josquin l'incroyable motet Praeter rerum seriem à six voix, où la complexité d'écriture se met directement au service de l'expression musicale, de Victoria le très connu O magnum mysterium à 4 voix, et de Lassus le motet Vide homo à 7 voix (!). Cette oeuvre tient une place tout à fait à part dans l'histoire de la musique : il s'agit du dernier numéro de la dernière publication, Les Larmes de St Pierre, du dernier grand polyphoniste flamand de la Renaissance.

Quelques pièces très connues, comme la chanson Douce mémoire de Pierre Sandrin, côtoient des oeuvres dormant en bibliothèque, comme par exemple l'Agnus Dei de la Missa Ave, virgo sanctissima de Géry de Ghersem.

Les effectifs vocaux vont de l'intimité à une masse vocale déjà « imposante ». Ainsi, la chanson Comme un qui prend de Pierre Cléreau est interprétée par trois chanteuses uniquement. Tandis que le 6e Psaume de pénitence de Lassus fait, lui, appel à douze chanteurs répartis en registres.

En fait, l'Ensemble la Sestina donne à entendre son best-of actuel, son florilège, son top-15, son anthologie (ou ce que vous voudrez) de la polyphonie du XVIe siècle.

Retour au répertoire de La Sestina

Retour à l'accueil

Bandeau

Concerts

 

Thomas Crecquillon – Compositeur au service de Charles Quint

01.10.2016 à 20h15 – Collégiale de Neuchâtel

02.10.2016 à 17h00 – Lausanne, Eglise de Villamont

14.10.2016 à 20h15 – Genève, Eglise luthérienne

Dernier CD CD Angel's Voice

Francisco Guerrero
The Angel's Voice
DHM, Sony Music, 2011

©2014 Ensemble La Sestina. Tous droits réservés.